Le FBI veille au blanchiment d’argent avec les cryptomonnaies

Il fut un temps où les criminels pouvaient utiliser la cryptomonnaie pour blanchir leur argent sale en toute impunité, convertissant ainsi leurs fonds obtenus illégalement en bitcoins ou en une tout autre cryptomonnaie. Cependant, les autorités telles que le FBI sont désormais sur le qui-vive et sont déterminées à surveiller de près les transactions qui ont lieu sur le marché des cryptomonnaies et qui pourraient être liées à du blanchiment d’argent. Les forces de l'ordre n'hésitent plus à utiliser la transparence qu’offre la blockchain pour démanteler les réseaux criminels qui pensaient être à l'abri et pouvoir blanchir de l’argent comme bon leur semble et sans aucun risque.

L'histoire que nous vous racontons aujourd'hui est l'exemple parfait. D'ailleurs, le FBI profite de cette affaire pour faire passer un message aux criminels du monde entier… La fête est terminée et la cryptomonnaie n'est désormais plus un moyen efficace pour blanchir son .

Voici le récit d'une escroquerie qui s'est déroulé en deux étapes et qui s'est terminé par des arrestations sur le territoire américain.

Arnaquer les banques, la première étape d'une arnaque bien rodée

Nous allons commencer par vous présenter notre trio d'escrocs du jour : Zhong Shi Gao, alias « George », Naifeng Xu, alias « Andy », et Fei Jiang, alias « Jeffrey » ou « Frère Fei ». Ces trois individus, tous d'origine chinoise et résidant aux , ont élaboré une stratégie qui est relativement simple, mais extrêmement efficace pour voler de l'argent aux banques sans avoir à utiliser la violence. Pour mettre en place leur stratégie, ils commencent par recruter des complices, qui sont souvent des ressortissants chinois de passage aux États-Unis et qui vont ouvrir des comptes bancaires dans différentes banques américaines.

Une fois les comptes bancaires ouverts dans différentes banques, nos 3 escrocs du jour effectuent un virement d'une A vers une banque B. Une fois cela fait, ils contactent immédiatement le service client de la banque A en signalant une transaction frauduleuse sur leur compte. La banque A rembourse la somme soi-disant ée et pendant ce temps, l'argent est déjà arrivé sur le compte B et est rapidement transféré vers une plateforme de à l'étranger pour être converti en cryptomonnaies. Avec cette stratégie, nos 3 escrocs doublent ainsi leur mise initiale et se retrouvent à blanchir de l'argent.

Lire Plus  Les transactions cryptos de plus de 1000 € sous le microscope en Europe !

Utiliser les cryptomonnaies pour blanchir de l'argent

À en croire l'enquête, nos trois escrocs auraient répété ce processus plusieurs fois avec de nombreuses banques aux États-Unis et auraient ramassé 10 millions de dollars. Mais l'histoire ne se termine pas là, car cette affaire est arrivée aux oreilles du FBI qui a lancé une traque contre eux et qui a finalement mené à leur arrestation. « George » et « Jeffrey » ont été appréhendés dans la région de New York, tandis que « Andy » a été arrêté en Oklahoma. Damian Williams, le procureur en charge de cette affaire a fait un résumé de l'affaire et a lancé un avertissement aux futurs escrocs qui souhaiteraient utiliser les cryptomonnaies pour blanchir de l'argent dans le futur.

Damian Williams, procureur des États-Unis pour le district sud de New York a annoncé que :

Pendant des années, Zhong Shi Gao, Naifeng Xu et Fei Jiang auraient participé à un stratagème complexe visant à voler plus de 10 millions de dollars à près d'une douzaine de banques et d'institutions financières américaines, qu'ils ont converties en cryptomonnaie et transférés vers des bourses de cryptomonnaie étrangères. Ces accusations devraient servir d'avertissement aux fraudeurs et aux cybercriminels qui pensent qu'ils peuvent se tourner vers la cryptomonnaie pour cacher leur identité – en collaboration avec nos agences partenaires, nous vous trouverons et vous tiençons responsables de vos crimes.

Le directeur adjoint du , James Smith, en charge de l'affaire, a exprimé des propos similaires :

Les arrestations d'aujourd'hui servent d'avertissement à quiconque envisage de tenter de se livrer à une bancaire. Le FBI vous tiendra responsable devant le système de justice pénale.

Les trois accusés, présumés innocents jusqu'à leur procès, sont accusés de fraude bancaire, de complot en vue de commettre une fraude électronique affectant une institution financière, de blanchiment d'argent et d'usurpation d'identité aggravée. Pour les deux premiers chefs d'accusation, ils encourent une peine maximale de 30 ans de prison, pour le troisième, 20 ans, et pour le dernier, 2 ans, soit un total de plus de 80 ans de prison.

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :