Bitcoin : Pas de miracle, ni d’eldorado au Salvador

L’une des nouvelles les plus importantes pour le marché des crypto-monnaies au cours de l’année écoulée a été que le Salvador est devenu le premier pays au monde à donner cours légal au bitcoin. C’est quelque chose qui n’avait jamais été vu auparavant, et comme prévu, il y avait beaucoup de personnes en faveur, mais un autre nombre important de personnes étaient contre cette initiative.

La vérité est que, bien que certains des dangers d’un tel projet aient été soulignés, le président du Salvador est allé de l’avant et aujourd’hui, plusieurs mois après que le bitcoin soit devenu légal dans le pays, les questions sur le fait de savoir si c’était un bon choix ou non deviennent plus récurrentes car apparemment la loi sur le bitcoin n’a pas généré les bénéfices attendus, surtout avec les récentes chutes de la valeur du marché des crypto-monnaies.

À l’heure actuelle, les créanciers sont très inquiets et l’impasse constitue un sérieux problème. En outre, le Fonds monétaire international a envoyé plusieurs messages au Salvador pour qu’il abandonne la loi sur les bitcoins, mais le pays n’a pas écouté. En outre, quelque 800 millions d’obligations doivent être payées au début de l’année prochaine et, d’après ce que l’on voit jusqu’à présent, les chances que cela se produise sont très minces.

Le Salvador est-il en danger ?

Sur ce point, les avis sont partagés. Récemment, le gouverneur de la banque centrale du Salvador a déclaré que le risque que le pays suspende ses paiements aux créanciers était nul. Mais d’autres pensent le contraire, certains rapports affirment que le Salvador qui commence a avoir une économie basée sur la Blockchain et les crypto-monnaies semble être un véritable échec, ayant déjà généré de sérieux problèmes et qu’il serait temps de faire marche arrière et d’éviter de plus grandes crises internes.

Selon une étude menée en 2021 par le National Bureau of Economic Research, seuls 20 % des Salvadoriens ont téléchargé le portefeuille conçu par le gouvernement du Salvador pour effectuer des transactions. En outre, ces 20 % de la population ont reçu une subvention de 30 dollars pour utiliser le portefeuille pour la première fois et entrer dans le monde des crypto-monnaies.

Le fait que seulement 20% de la population ait décidé de télécharger le portefeuille et d’entrer dans le monde des crypto-monnaies est assez inquiétant, surtout parce que le système conçu par le président est basé sur un “pays bitcoin” dans lequel chaque transaction peut être effectuée avec cette crypto-monnaie pour accélérer les transactions.

Si l’on tient compte du fait que seuls 20 % des Salvadoriens ont téléchargé et utilisent le porte-monnaie, on peut se demander ce qu’il adviendra des 80 % restants, soit la grande majorité du pays. Bien que cette information ne soit pas révélée dans l’étude, selon des informations récentes, il a été révélé que seuls les Salvadoriens vivant dans des zones touristiques utilisent librement le bitcoin et le portefeuille. Les autres ne l’utilisent pas parce qu’ils ne savent pas comment l’utiliser, n’ont pas accès à l’internet ou à des personnes avec lesquelles ils peuvent effectuer des transactions.

Le fait que ce portefeuille et le système économique basé sur les crypto-monnaies n’aient pas été adoptés par la grande majorité des Salvadoriens peut être la preuve d’un échec majeur. Et cela est lié au fait que l’étude nécessaire n’a pas été réalisée pour savoir si les Salvadoriens étaient prêts à utiliser les crypto-monnaies de cette manière.

Le FMI lance un avertissement

Ce n’est pas la première fois que le Fonds monétaire international envoie des messages au Salvador. Avant l’adoption de la loi, la question avait été discutée et le FMI avait mentionné que ce n’était peut-être pas la meilleure option pour le pays, mais il a déjà à plusieurs reprises exhorté le gouvernement du Salvador à inverser l’approche des crypto-monnaies en tant que monnaie légale et à revenir à la normalité.

Comme le mentionne le FMI, en février de cette année, la stabilité financière du pays est gravement menacée, principalement en raison de la volatilité des crypto-monnaies. Par ailleurs, rappelons que le Salvador a réalisé d’importants investissements dans ce type d’actifs et prépare la Bitcoin City, c’est-à-dire un lieu où seules les crypto-monnaies seront utilisées et qui sera exempt d’impôt sur le revenu.

Tout ce qui précède, bien qu’il soit assez intéressant en tant que projet, peut en réalité générer de graves problèmes pour les Salvadoriens, mais il semble que le président n’ait pas l’intention d’abandonner et insiste sur ce projet, comme il l’a fait hier en achetant plus de 500 bitcoins.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Miss Solana

Miss Solana est fan de Defi et de métavers, tout comme Miss Ethereum qu'elle espère bien un jour dépasser. Dynamique et pleine d'idées, elle cherche en permanence à moderniser la vision de la blockchain