Le Parlement italien approuve une taxe de 26 % sur les gains en crypto-monnaies dans la loi budgétaire de 2023

Le Parlement italien a introduit un impôt sur le capital de 26% sur les gains en crypto-monnaies dans le cadre de la loi budgétaire 2023, qui a été approuvée le 29 décembre.

Le document offre également des incitations aux contribuables pour qu’ils déclarent leurs avoirs en crypto-monnaies, proposant un aliquot de 3,5% pour les crypto-monnaies non déclarées détenues avant le 31 décembre 2021, et une amende de 0,5% pour chaque année supplémentaire.

Le Parlement italien adopte une taxe sur les plus-values en crypto-monnaies

Le Parlement italien a approuvé une nouvelle taxe sur les crypto-monnaies le 29 décembre, dans le cadre de sa loi budgétaire pour l’année 2023. Les Sénateurs ont approuvé le document présenté le 24 décembre, qui approuvait un aliquote de 26 % pour les gains en crypto-monnaies supérieurs à 2 000 euros (environ 2 060 $) pendant une période d’imposition.

L’impôt sur les plus-values en crypto-monnaies était proposé depuis le 1er décembre, date à laquelle le projet de loi budgétaire a été présenté. Le document approuvé comprend une série d’incitations pour les contribuables à déclarer leurs avoirs en crypto-monnaies, proposant une amnistie sur les gains réalisés, le paiement d’un “impôt de substitution” de 3,5 % et l’ajout d’une amende de 0,5 % pour chaque année.

Une autre incitation incluse dans la loi budgétaire permettra aux contribuables d’annuler leur impôt sur les plus-values à 14% du prix des cryptomonnaies détenues au 1er janvier 2023, ce qui serait nettement inférieur au prix payé lors de l’achat de la cryptomonnaies.

De même, les pertes de cryptomonnaies supérieures à 2000 euros dans une période fiscale compteront comme des déductions fiscales et pourront être reportées sur les périodes fiscales suivantes.

La nouvelle loi fiscale italienne sur les crypto-monnaies laisse place à l’interprétation

La loi est claire sur la plupart des circonstances clés dans lesquelles les crypto-monnaies seront taxées. Toutefois, la loi mentionne que “l’échange entre crypto-actifs ayant les mêmes caractéristiques et fonctions ne constitue pas un événement imposable“. Cela signifie que les utilisateurs devront recevoir des conseils pour présenter leurs déclarations fiscales, car ces actifs ayant les mêmes caractéristiques et fonctions n’ont pas été définis dans le corps de la loi.

L’Italie, qui ne dispose pas d’une réglementation complète sur les crypto-monnaies, suit les traces du Portugal. Le pays européen a inclus une taxe similaire sur les plus-values à un taux de 28% dans le cadre de sa loi budgétaire pour 2023, une décision qui pourrait mettre en danger le statut du pays en tant que havre pour les entreprises et les détenteurs de cryptomonnaies.

Cette proposition, révélée en octobre, envisage également des taxes sur le transfert gratuit de crypto-monnaies et sur les commissions facturées par les bourses de crypto-monnaies et autres opérations de crypto-monnaies pour faciliter les transactions en crypto-monnaies.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Sophie Telmann

Je m'appelle Sophie et je suis rédactrice sur actucrypto.info, un site qui couvre l'actualité des crypto-monnaies et du métavers. Je suis passionnée par le monde des crypto-monnaies et du métavers et je me tiens au courant des derniers développements et nouvelles technologies. J'aime particulièrement la façon dont ces technologies sont utilisées pour fournir une plus grande liberté et autonomie aux individus et aux entreprises. J'espère contribuer à faire progresser ces technologies et à les rendre accessibles à tous.