Les licenciements chez Tesla et Twitter sous la direction d’Elon Musk vont se poursuivre en 2023

et ont connu des moments difficiles ces derniers mois. Sous la direction du milliardaire de la technologie – qui a vu sa fortune diminuer d’un montant étonnant de 212 milliards de dollars depuis novembre 2021 – les deux entreprises ont eu du mal à répondre aux attentes en matière de bénéfices dans un contexte économique difficile. Cela a obligé les dirigeants à recourir à des mesures de réduction des coûts. La plus extrême de ces mesures a été la suppression massive d’emplois.

Les licenciements de Twitter en 2022 ont été particulièrement controversés, car Musk a décidé de licencier la moitié des employés de Twitter peu après son rachat du géant des médias sociaux. De plus, certains d’entre eux apprennent la résiliation de leur contrat via les plateformes Slack et Twitter. Pendant ce temps, les licenciements de Tesla en 2022 ont également été entourés de controverse, certains employés ayant intenté des poursuites judiciaires en raison de l’absence de préavis de l’entreprise concernant les suppressions de postes.

Avec l’environnement de taux d’intérêt élevés qui devrait persister tout au long de 2023, et le climat économique négatif plus large, Elon Musk a déjà laissé entendre que les deux entreprises pourraient envisager des réductions d’effectifs supplémentaires cette année.

Avant de nous plonger plus avant, examinons les récentes suppressions d’emplois chez Tesla et Twitter et leurs résultats commerciaux respectifs au cours de l’année écoulée.

TeslaTwitter
Tot. Effectif (avant licenciements)100,0007,400
Nr. Licenciés10,0003,700
En % de la population active10%50%
Revenu net en 20215,49 milliards de dollars1,01 milliard de dollars
Revenu net en 20228,9 milliards de dollars (dernière déclaration au 3e trimestre)242 millions de dollars (dernière déclaration au 2e trimestre)
Évolution du cours de l’action en 2022-69.3%+25,9% (radié de la cote le 27 novembre)
Lire Plus  Twitter construit-il un porte-monnaie électronique ?

Sources : Statista, Yahoo Finance, Macrotrends

Licenciements chez Tesla : Après le licenciement de 10 000 employés en 2022, une nouvelle vague de licenciements est prévue au premier trimestre 2023.

Suite aux instructions données en juin 2022 aux dirigeants de Tesla par Elon Musk, les licenciements de Tesla ont touché 10 000 travailleurs au total. À l’époque, un courriel interne de l’entreprise a été divulgué à Reuters, qui a montré que la décision de Musk était motivée par la crainte d’une récession et un “super mauvais sentiment” à l’égard de l’économie. Outre la réduction d’environ 10 % de ses effectifs, le constructeur de voitures électriques a également gelé les embauches.

Les licenciements du mois de juin visaient principalement la main-d’œuvre salariée. Pendant ce temps, Musk voulait voir une augmentation des travailleurs horaires. Les brusques suppressions d’emplois ont incité 500 travailleurs de la Gigafactory 2 de Tesla à déposer un recours collectif, accusant la société d’avoir enfreint la loi fédérale en ne donnant pas de préavis de 60 jours.

Les effectifs de Tesla entre 201 et 2021
Les effectifs de Tesla ont atteint près de 100 000 personnes entre 2009 et 2021. Le prochain rapport sur les résultats (prévu pour le 25 janvier) montrera l’ampleur exacte des licenciements de 2022.

Selon un rapport d’Electrek datant de la fin du mois dernier, Tesla se prépare à une nouvelle vague de réductions d’effectifs au premier trimestre 2023, qui ont apparemment déjà été communiquées en interne. Cependant, la portée exacte de ces réductions reste floue.

L’action Tesla a connu sa pire performance annuelle jusqu’à présent en 2022, perdant plus de 70 % au cours de l’année. Il est intéressant de noter que la raison de cette mauvaise performance n’est pas nécessairement due aux mauvais résultats commerciaux de Tesla, car le constructeur automobile a livré 300 000 voitures au premier trimestre 2022 à un taux impressionnant de 19 %.

Lire Plus  La Maison Blanche affirme que les rapports d'enquêtes de sécurité nationale sur Elon Musk sont "faux" - Le PDG de Tesla se prépare à conclure l'accord sur Twitter vendredi

Un rapport récent de Yahoo Finance attribue les mauvais résultats de Tesla à Musk lui-même, dont le “comportement volatile“, qui comprend diverses escapades sur Twitter et des remarques sur le Dogecoin, rend les investisseurs nerveux. Tout bien considéré, il n’est pas particulièrement surprenant que les prévisions du cours de l’action Tesla soient baissières à court terme.

Licenciements chez Twitter : Musk a licencié 50 % de tous les employés en 2022 et devrait continuer à procéder à des licenciements supplémentaires cette année.

À la suite de l’acquisition très médiatisée de Twitter par Musk, qui a vu le milliardaire de la technologie acheter le géant des médias sociaux pour 44 milliards de dollars, la société a pris une série de décisions controversées qui ont incité ses 100 principaux annonceurs à mettre en pause les campagnes publicitaires sur la plateforme.

Avec l’effondrement des revenus, Elon Musk a utilisé les licenciements sur Twitter comme un moyen potentiel d’économiser certains coûts et de relancer les finances de l’entreprise à court terme. “Malheureusement, il n’y a pas le choix quand l’entreprise perd plus de 4M$/jour“. Elon Musk a tweeté après les licenciements massifs qui ont vu 50% des employés perdre leur emploi.

La plateforme de médias sociaux a vu ses effectifs divisés par deux, passant de 7 400 avant l’arrivée de Musk à 3 700. Dans la foulée, de nombreux employés ont intenté des procès contre l’entreprise, invoquant diverses violations des droits du travail.

Lire Plus  Twitter accepte l'offre de rachat de 44 milliards de dollars d'Elon Musk

Après le licenciement de 3 700 employés en novembre, d’autres licenciements ont suivi dans les semaines qui ont suivi dans plusieurs départements, notamment dans les domaines de la politique publique, des médias et du divertissement, ainsi que dans les domaines de l’ingénierie et du droit. Cette tendance devrait se poursuivre jusqu’en 2023, surtout si l’on tient compte de la tendance générale dans le secteur des technologies.

Les licenciements chez Tesla et Twitter suivent les tendances plus larges du secteur technologique

Bien que très médiatisées, Tesla et Twitter sont loin d’être les deux seules entreprises technologiques à procéder à des coupes sombres dans leurs effectifs. Avec l’indice NASDAQ-100 du secteur technologique (NDXT), qui suit les 100 plus grandes valeurs technologiques, qui a chuté d’environ 40 % depuis le début de l’année 2022, pratiquement toutes les grandes entreprises technologiques sont actuellement en difficulté.

Amazon vient de révéler qu’elle allait se séparer de 18 000 employés, tandis que Meta et Google ont également annoncé que des licenciements majeurs se préparaient cette année. Cette annonce fait suite à celle de l’année dernière, où les grandes entreprises technologiques s’étaient déjà engagées à licencier 150 000 personnes.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Paul Laurent

Paul est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info